Claude Bessmann

 

pianiste

 

Dans ses années d’études au CNSM de Paris déjà, c’est le sens et par conséquent l’authenticité dans la créativité artistique  qui primait pour elle.

Aussi, sa rencontre avec Vlado Perlemuter dont elle fut l’élève (elle obtient son 1er prix de piano au CNSM dans sa classe) lui apparaît encore aujourd’hui tout à fait déterminante. Avec ce très grand artiste, elle comprenait et éprouvait cette phrase de V. Jankélévitch :

« La musique a un sens ou n’a pas de sens »

qui reste toujours son fil conducteur dans sa démarche de concertiste et d’enseignante.

////////////////////////////////////