Claude Bessmann a fait partager sa passion pour Ravel

 

RÉCITAL

 

Près d’une centaine de personnes sont allées à la découverte de Maurice Ravel, merveilleusement guidées par la pianiste Claude Bessmann.

 

Pour cette troisième soirée du festival d’été de Baugé, les organisateurs avaient aménagé un lieu plus restreint, en l’église Saint-Laurent, afin de donner plus d’intimité au concert donné par Claude Bessmann. Moins grand public que les deux soirées précédentes, ce récital consacré à Maurice Ravel a toutefois rassemblé un bon public venu apprécier la pianiste et découvrir Maurice Ravel.

 

En effet, dans une première partie, Claude Bessmann, de manière exceptionnelle, puisqu’elle a reconnu ne jamais le faire, a présenté son récital, et surtout elle s’est intéressée à donner aux auditeurs « des outils pour apprécier ce qui va suivre ». Avec quelques exemples, dont quelques notes du Boléro, la pianiste a présenté Maurice Ravel « un romantique qui fuyait le romantisme » en montrant aussi comment ce compositeur savait aller à contre-courant pour exprimer ses sentiments et ses émotions, et comment il savait sortir des sentiers musicaux habituels.

 

Claude Bessmann n’a pas voulu trop en dire « car il est difficile de mettre des mots sur des sons, et à trop parler, j’affaiblis votre découverte en empiétant sur votre imaginaire ». Toute de noir vêtue, la pianiste s’est ensuite installée au piano pour interpréter une sonatine, des extraits de Miroirs puis faire une incursion dans la musique de Franz Liszt avec la Légende de Saint-François de Paule marchant sur les flots, puis de revenir à Ravel avec le Tombeau de Couperin. La venue de Claude Bessmann a Baugé, après une tournée en Amérique latine, faisait figure d’événement. Le public qui a assisté samedi soir à son récital aura apprécié à sa juste mesure le talent de cette grande interprète.

 

< Retour à la page principale Presse