Claude Bessmann a enchanté les mélomanes

 

CONCERT – SAINT-OMER

11 août 2006

 

 

À l’auditorium de l’école nationale de musique et de danse (ENMD), Claude Bessmann a enchanté les mélomanes par ses interprétations de Ravel et de Liszt.

 

Dans le cadre de « Saint-Omer en musique », la Comédie de l’Aa avait invité Claude Bessmann, une pianiste de renommée internationale, lauréate de différents concours, en Italie, en Roumanie, et accompagnatrice des classes de chant au Conservatoire national supérieur de musique (CNSM) de Paris. Grande spécialiste de l’œuvre de Maurice Ravel, elle a interprété, vendredi soir, le Tombeau de Couperin. Dernière pièce pour piano seul du compositeur, elle a été écrite durant la première guerre mondiale, en forme d’adieu à ses amis disparus.

 

La deuxième partie était consacrée à la Sonate en si mineur de Franz Liszt. Celle-ci date du milieu du XIXe siècle et possède l’originalité de ne comporter qu’un seul mouvement. Pour les quatre-vingts personnes qui sont venues l’écouter, Claude Bessmann a été une interprète nuancée, tantôt fougueuse, tantôt plus romantique, avec une manière bien à elle de regarder au-delà de son instrument, comme si elle voyait sa musique s’éloigner de son piano. La simplicité au service de l’efficacité musicale.

 

< Retour à la page principale Presse

© 2014 Claude Bessmann. Tous droits réservés. All rights reserved. Site créé avec Wix.com